Actualités

Préparation physique : quand le Campus Sport Bretagne accompagne Antoine Praud (Para athlétisme) dans son projet de performance 

En quête de puissance pour mieux appréhender son dernier tour de course, Antoine Praud (para athlète en 1500 m) a fait appel au service « performance » du Campus Sport Bretagne pour passer un cap. Il nous explique dans cette interview la genèse de cet accompagnement.

Antoine, comment as-tu connu les services d’accompagnement à la performance mis en place par le Campus Sport Bretagne ?  L’hiver dernier, avec mon coach, on avait ciblé de travailler sur la musculation pour que je franchisse un pallier. Aussi, en vue de la saison estivale, on a cherché une solution sur le plan régional, afin d’intégrer cette dimension « préparation physique » à mon entrainement. J’ai consulté le Comité Régional de Bretagne Handisport pour savoir ce qui pouvait être mise en place. Ce sont eux qui m’ont dirigé vers le Campus Sport Bretagne et notamment Corentin Le Métayer (chef de projet : accompagnateur de la performance). Après une première prise de contact avec Corentin, nous avons constitué un dossier administratif qui a été validé et nous avons pu commencer rapidement à collaborer ensemble. 

Peux-tu nous parler justement du côté fonctionnel de cette collaboration ? Comment tout s’est mis en place ? Je me suis rendu à Dinard, dans la nouvelle salle de préparation physique du Campus, pour que Corentin puisse m’expliquer le principe global, le fonctionnement et me montre les exercices que j’aurai à faire durant mon programme. C’était vraiment nouveau pour moi car je n’avais jamais fait de préparation physique jusque-là. Au niveau du suivi, Corentin m’envoyait les séances avec un message vocal sur lequel il m’expliquait en détail tout le contenu de la séance … si j’avais un exercice que je ne comprenais pas ou que je ne parvenais pas à bien faire, j’avais juste à demander à Corentin, qui était très réactif. Sur la base de ce programme transmis, je faisais les séances soit en salle de musculation avec des machines, soit depuis chez moi en poids de corps. 

Tu as un handicap au bras droit, comment êtes-vous parvenus à adapter le travail avec Corentin ? C’est lors de ma venue à Dinard qu’on a fait plusieurs séries d’exercices pour voir ce que je pouvais faire ou pas … et quels types d’adaptation j’avais besoin en fonction de mon bras. Nous nous sommes surtout focalisés sur le bas du corps, tout en travaillant également sur des exercices de gainage afin que je puisse améliorer ma posture pendant la course. C’est ce travail de gainage qui m’a aussi permis d’être bien positionné pour réaliser les bons mouvements et ne pas me blesser. 

Quelle était la finalité sportive de ton côté ? On a fait un programme de préparation sur six semaines dans l’optique notamment des Jeux paralympiques européens de la jeunesse en Finlande. Il s’agissait de ma première sélection avec l’équipe de france handisport … c’était l’objectif de la saison et il a été accompli car je suis revenu de Finlande avec une médailles d’or. Cet été, j’ai également battu tous mes records lors de différents meetings. Je vais désormais repartir sur une nouvelle préparation en vue de la saison estivale 2023 où mon objectif sera cette fois le championnat du Monde handisport à Paris. C’est un objectif qui me tient à coeur et qui je l’espère pourra me permettre d’envisager une participation aux Jeux Paralympiques de Paris en 2024 !